spotify-logoLors de la conférence DARE13, qui se tenait à Anvers les 14 et 15 juin 2013, Jimmy Janlen présentait l’organisation agile mise en oeuvre par Spotify. Jimmy précisait dès son introduction, qu’il s’agissait de l’organisation actuelle, une simple photo de l’organisation, qu’elle était différente de celle d’il y a 3 mois et qu’elle serait probablement différente dans 3 mois. Une façon efficace de rappeler qu’une organisation peut constamment s’améliorer.
Avec 6 millions de clients et 24 millions d’utilisateurs, Spotify grandit à un rythme incroyable. Leur objectif est de continuer d’augmenter le rythme de développement de nouvelles fonctionnalités. Et pour cela, ils ont continué de faire grandir leurs équipes pour arriver à être 300 développeurs aujourd’hui répartis sur 4 sites entre l’Europe et les Etats-Unis. Et surtout, ils ont misé sur l’autonomie de façon à continuer de grandir sans s’alourdir… en restant agile : Agile à la Spotify.
Agile-Spotify

Les Squads

Les Squads sont probablement le dispositif le plus connus de l’organisation de Spotify. Les Squads réunissent 5 à 7 ingénieurs (jamais plus de 10). Elles offrent aux équipes l’autonomie qui leur permet de se sentir comme une mini-startup. Elles sont auto-organisées, pluridisciplinaires, colocalisées et stables. Les Squads sont dédiées à une fonctionnalité (feature) comme par exemple, la zone des nouveautés, les fonctionnalités de lecture de médias, l’application Android. Elles ont un Product Owner dédié et disposent du soutien d’un coach agile. Les Squads utilisent la méthodologie qui leur conviennent, cela peut-être Scrum, Kanban ou quelque chose de ressemblant.
Squad-Spotify

Sondage

Afin de s’assurer que les Squads disposent bien des éléments nécessaires pour fonctionner en pleine autonomie, des sondages sont réalisés périodiquement permettant aux Squads de s’auto-évaluer sur les différents critères : product owner dédié, coach agile, influence, capacité à mettre en production facilement, méthode adaptée à l’équipe, mission, support de l’organisation. Les évaluations et les tendances sont suivies de façon à mettre en oeuvre les actions nécessaires.

Les Chapitres (Chapters)

Les Chapitres regroupent des personnes de différentes Squads autour de sujets d’intérêts commun. Les chapitres sont des réseaux de compétences. Il ne s’agit pas de travail complémentaire, mais d’échanges en vue de permettre l’alignement des Squads sur la vision.
Chapter-Spotify

Les Tribus (Tribes)

Les Tribus réunissent de 5 à 8 Squads dans un objectif global commun, comme par exemple : « Fournir un accès rapide et fiable à toute la musique du monde entier ». Les Tribus ne réunissent jamais plus de 100 personnes.
Tribe-Spotify

Les Guildes (Guilds)

Les Guildes regroupent des personnes par compétences dans l’ensemble de la société. Les guildes organisent des non-conférences pour favoriser l’alignement, s’accorder sur leurs projets, leurs objectifs et résultats clés trimestriels.
Guild-Spotify

Formation

De nombreux dispositifs sont expérimentés pour permettre de développer les compétences au sein des équipes (lunch + training, practices sharing, book club…).

Dépendances

De nombreuses équipes travaillent sur le même produit. Cela peut conduire à des dépendances entre les équipes plus ou moins paralysantes. De la même façon que pour évaluer l’autonomie des Squads, des sondages sont réalisés pour évaluer les dépendances entre Squads au sein ou au delà d’une Tribu. Cette mesure est un excellent indicateur de la collaboration entre les Squads, comme le souligne Benjamin Mitchell http://www.dare2013.be/speaker/benjamin-mitchell/ dans un tweet :
dependencies-spotify

Q&A

Des sessions de Questions / Réponses sont organisées régulièrement ou le CEO expose la vision et ou l’ensemble des participants posent leurs questions.

Hack days / Hack Week

Des sessions organisées pour développer « autre chose » sur une courte période. Les Hack days se sont transformés en Hack Week cette année.

Add-Ons

20% du temps est consacré à l’amélioration des compétences.

Il reste encore beaucoup de pratique à explorer sur le fonctionnement de Spotify, comme par exemple la façon de mettre en production, de gérer les opérations.

Public Post-Mortem

Un dernier aspect qui m’a semblé très intéressant est la façon de conduire des Post-Mortems publics permettant sur une journée complète d’accueillir l’ensemble des personnes de l’organisation afin de construire une vision partagée de ce qui était arrivé conduisant à un incident. Plus de détail dans cet article : Incident Management at Spotify.

Encore un grand merci à Jimmy Janlen pour cette excellente présentation !

Et vous est-ce que vous évoluez assez vite ?

fast-enough