Améliorer son organisation, est-ce contribuer à changer le monde ?

Améliorer son organisation, est-ce contribuer à changer le monde ?

Au cours d’une réunion préparatoire à la création d’un Pôle Aquitain de Compétences en Méthodes Agiles, nous exprimions, chacun à notre tour, les bénéfices personnels que nous attendions de ce pôle. Arrive mon tour, et je dis que ce que j’attendais, c’était la diffusion la plus large possible de nos approches car elles permettent à la fois aux organisations de gagner grandement en efficacité pour satisfaire leurs clients, et de rendre leurs employés heureux. Sourire amusé d’un de mes voisins qui me dit : « ajoute : et de changer le monde »…

Cette réflexion, pourtant bienveillante, me trotte dans la tête depuis… Et voici donc l’état de mes réflexions sur l’évolution des organisations et leur impact sur la société.

Je vais prendre pour cela 2 exemples : Tokio Marine et Toyota Kentuchy.

Tokio Marine

J’ai découvert le retour d’expérience de Tsukasa Makino (Strategic research at Tokio Marine & Nichido Fire Insurance Co., Ltd) grace au site Management Innovation eXchange. L’article est intitulé : From bureaucratic, divided, passive, and exhausted to productive, creative, autonomous, and happy company. Je connais de nombreux managers qui ne peuvent que constater qu’ils sont avec des organisations de la première catégorie, alors comment Tokio Marine a fait le chemin jusqu’à la deuxième ?

En résumé :

  • Accroitre la confiance, réduire la peur
  • Permettre des communautés de passion
  • Etendre le périmètre d’autonomie des employés

De 2005 à 2011, ils ont travaillé à totalement revoir leur façon de travailler, en commençant par une opération : « Visit users », aller voir les utilisateurs des systèmes qu’ils concevaient pour voir comment ils les utilisent, puis par la mise en place d’un système horizontal de communication qui a permis l’émergence de projets d’amélioration de la part des employés eux-mêmes. Ils utilisent aujourd’hui une approche agile pour l’ensemble de leurs travaux, combinant itération, management visuel, auto-organisation, stand-up meeting…

Les résultats ? Doublement des ventes, explosion de la profitabilité et moins de 1% de rotation d’effectif…

Toyota Kentuchy

Wil James, Président de Toyota Kentuchy, est intervenu lors de Industry Week Best Plants 2011. Chez Toyota depuis 1987, sa présentation était axée sur le management durant une crise économique. En parcourant les points forts de la présentation, on comprend que ce que Toyota met en place et qui lui permet d’être performant lorsque tout va bien, se révèle indispensable lorsque tout va mal.

Leur attachement pour le respect des personnes, se traduit par : « c’est un super avantage d’avoir des employés qui ne craignent pas d’être licenciés », ils ont en effet profité du ralentissement des usines pour améliorer encore d’avantage leur façon de travailler, et pour contribuer au dela de leurs usines dans les villes et les régions ou ils sont implantés. Ils continuent de recruter et à ouvrir de nouvelles usines.

Leur attachement à révéler les problèmes, pour pouvoir les résoudre, à partager ce que l’on a appris suite aux erreurs que l’on a fait se révèlent être des atouts essentiels pour permettre le travail en équipe et l’amélioration continue. Leurs produits sont toujours parmi les produits les plus satisfaisants et les plus fiables toutes catégories confondues.

J’ai découvert cette présentation grace au blog de Emmanuel Jallas qui est un des fondateurs de l’Institut Lean France.

Ces deux exemples illustrent ce que je souhaite apporter en développant la connaissance des méthodes agiles et du lean, un bienfait pour l’organisation, pour sa performance et pour la satisfaction de ses clients, mais aussi, et même surtout, un bienfait pour ses employés.

Sources :

Ayeba propose des formations pour vous permettre de développer vos compétences et d’améliorer votre organisation :

 

Un des relecteurs m’a dit : « c’est Noël qui te fait cet effet ? » peut-être un peu… Passez d’excellentes fêtes de fin d’année !

Cette photographie de notre terre est de la NASA

4 Commentaires

  1. Très bon article et bonnes références merci ! Ma réponse est oui, absolument.

    En fait plus j’y pense et indépendamment des méthodes de travail, il me semble que les deux choses les plus importantes sont :
    – la confiance (le High Trust / Low Fear si cher à Gary Hamel du Management Mix).
    – une hiérarchie à plat – i.e l’organisation délestée des jeux de statuts et de pouvoir.

    Ma conviction est que si Agile et Lean (et l’entreporise 2.0 aussi d’ailleurs) permettent de transformer dans le bon sens les organisations c’est justement parce que ces approches s’appuient sur ces deux éléments.

    L’exemple du Danemark est à ce sujet frappant. Dans le guide d’immigration proposé par le Danemark, le « Flat Management » est un des atouts mis en avant dans la culture d’entreprise Danoise pour attirer les cerveaux dans leur pays.

    Le Danemark apparait aussi dans la liste des pays où les gens se font le plus spontanément confiance (voir l’étude de Yann Algan et Pierre Cahuc à ce sujet. Algan et Cahuc montrent une corrélation entre cette confiance spontanée et le sentiment de bien-être dans la société.

    J’en parle dans cet article : Sortir du pessimisme organisationnel.

    • Merci pour ton retour,

      Et merci pour le lien vers ton article qui est une excellente illustration de la force de la transformation proposée par une inversion de la pyramide. Je rejoins ton analyse sur l’opportunité qui s’ouvre pour les entreprises d’adopter le 2.0 pour mettre en oeuvre les principes sous-jacent du lean et de l’agile.

      Nous avions proposé une illustration de ce nécessaire renversement de la pyramide en utilisant théorie X et théorie Y :
      http://ayeba.fr/2010/08/theorie-x-et-theorie-y-le-reflet-dun-modele-de-management/
      http://www.slideshare.net/alexis/aquinum-ayebafrom-xtoymanagement

      PS : Amusante synchronicité, je rentre de Copenhague, ou j’allais rencontrer le designer d’un nouveau projet dont je m’occupe, une visite rafraîchissante (et pas seulement à cause de la météo…) : simplicité dans la mise en place d’une relation saine et efficace, à la fin de la matinée, nous avions bouclé le programme de la journée…

  2. Merci beaucoup de présenter mon article à votre site.
    L’article est qualifié pour la finale du “Beyond Bureaucracy Challenge”
    http://www.managementexchange.com/blog/14-ideas-busting-bureaucracy
    Vos commentaires et questions sont appréciés (en anglais de préférence).

    Thank you very much for introducing my article at your website.
    Fortunately, the article was selected as a finalist in the “Beyond Bureaucracy Challenge”
    http://www.managementexchange.com/blog/14-ideas-busting-bureaucracy
    Please have a look. Your comments and questions are appreciated.(preferably in English)

Rétroliens/Pings

  1. Améliorer son organisation, est-ce contribuer à changer le monde ? | Driving change - Conduite du changement | Scoop.it - [...] Améliorer son organisation, est-ce contribuer à changer le monde ? …
  2. Améliorer son organisation, est-ce contribuer à changer le monde ? | Management 2.0 | Scoop.it - [...] Améliorer son organisation, est-ce contribuer à changer le monde ? …